Tout Savoir sur le Bouledogue Français

Le caractère du Bouledogue Français

 

Le petit gabarit du bouledogue français laisse croire qu'il représente le molosse à la portée de tous.  Certes, il n'est pas à ranger dans la catégorie des chiens difficiles, mais il s'avère tout de même doté d'un sacré tempérament.  Il n'est en aucun cas agressif, mais à plutôt une âme de dominant.  Pour résumé son caractère, on peut dire qu'il est affectueux, possessif, voire un peu jaloux.  Pas question de le laisser seul, il a besoin de la présence de ses maîtres, auxquels il est profondément attaché.  Attention que son affection débordante ne le rende pas jaloux et possessif!!!
Le bouledogue français n'est pas fait pour vivre dans les chenils; sa place est à la maison.  Et encore, il ne sera pas heureux s'il doit patienter seul pendant toute la journée, alors que ses maîtres vont travailler.  Un éleveur sérieux refusera de vous vendre un chiot si vous êtes dans ce cas de figure.​​​

La vivacité du terrier

Le bouledogue français, malgré son apparence, est un digne héritier des terriers.  Cela se retrouve dans son caractère, et c'est loin d'être un inconvénient.  Le boule constitue en effet un chien vif et intelligent, sans se montrer exubérant.  Quand on a le bonheur de vivre à la campagne, il apprécie de passer de longs moments à courir dans le jardin.  Il faut d'ailleurs rester vigilant, car le bouledogue ne sait pas s'arrêter s'il fatigue, ce qui peut avoir de dramatiques conséquences, surtout en pleine chaleur.
Le bouledogue français peut également se satisfaire d'une vie plus tranquille, pour peu qu'on lui procure sa dose d'exercice quotidien, pour éviter l'embonpoint.  D'ailleurs, nombreux sont ceux qui vivent en ville, dans un appartement, sans pour autant en pâtir.  Le boule sait parfaitement s'adapter à ce genre de situation, et calquer son mode de vie sur celui de ses maîtres.
Le bouledogue sait qu'il est fort dans sa tête et pourrait le montrer mais n'oublions pas qu'il est quand même poids plume par rapport à d'autres molosses.

​​​

 

Sage petit molosse

Il ne se montre pas agressif, mais il ne faut pas venir non plus le chercher.  C'est surtout vrai par rapport à ses congénères, avec lesquels il s'avère tout à fait capable de vivre en harmonie, pour peu qu'il ne soit pas confronté à un autre chien dominant.  Il est vrai que la cohabitation entre deux mâles peut s'avérer hasardeuse, même délicate.
Vis-à-vis des gens, il se montre prudent. Capable de donner toute son amitié, il ne l'accorde pas si spontanément, et ne se précipite pas forcément pour rechercher les caresses des inconnus.  Pas question non plus de lui faire jouer le rôle de chien de garde.  S'il sait prévenir de l'arrivée de visiteurs, il n'est guère impressionnant.
Le bouledogue français est un chien que l'on ne brusque pas.  Inutile de crier ou lever la main sur lui, bien au contraire.  Les résultats seraient désastreux.  Un tel comportement ne ferait que bloquer le chien qui s'enfermerait alors dans une position de rebelle.  Il ne s'avère pourtant pas difficile à éduquer, et se soumet bien volontiers à l'autorité de ses maîtres, qu'il est prêt à respecter tout autant qu'il les adore.  A l'inverse, il sait également abuser de la grande liberté que peuvent lui laisser des propriétaires trop laxistes.  Il se transforme alors en petit chien capricieux, qui dicte sa loi comme le ferait un enfant gâté.  C'est le cauchemar assuré ... et un gâchis phénoménal.  On déplore parfois des situations telles, que les maîtres en arrivent à vouloir se séparer de leur petit boule qu'ils ne parviennent plus à maîtriser.

Education: une douce fermeté

Il faut donc trouver le bon compromis en adoptant un ton ferme mais juste, que le chien comprend très facilement.
Son éducation doit démarrer très tôt, avec un objectif constant: lui faire comprendre que vous êtes le chef de meute.
L'obéissance va alors s'obtenir assez rapidement, sous réserve que tous les membres de la famille aient un discours et des attitudes cohérents.  Les ordres doivent être clairs, et les interdictions ne souffrir d'aucune dérogation.  C'est la plus grande difficulté en matière d'éducation du chiot.  Attendri par la mine amusante du jeune boule, nombre de propriétaires ont tendance à tout autoriser au départ, pensant reprendre la situation en main plus tard.  Grave erreur; il est bien improbable d'arriver à lui faire comprendre un jour qu'il n'a plus le droit de monter sur le canapé ou de dormir dans le lit avec ses maîtres.  Les bonnes habitudes se prennent dès le début.  En respectant ces quelques règles, et en veillant à ce que les rapports hiérarchiques normaux soient bien respectés, le bouledogue va se révéler un compagnon fort agréable, obéissant et sage.  Bien sûr, il peut avoir la fantaisie de jouer les pitres de temps en temps.  Ce n'est pas grave, cela fait même partie de son charme!

Le Bouledogue Français, sportif?

Le tempérament du bouledogue français pourrait le destiner à la pratique d'activités sportives.  D'ailleurs, il arrive d'en croiser sur les terrains d'agility.  Mais, malheureusement, sa morphologie particulière n'est pas idéale pour le sport intensif.  Son dos peut montrer une certaine fragilité, et, avec sa face plate, il a tendance à s’essouffler plus vite que les autres.  Rien ne vous empêche de l'emmener avec vous en balade.  Alors le sport, oui, mais avec modération !

En Résumé:

Ses Qualités

Très Intelligent

Sensible et Attentionné

Fidèle

Silencieux

Actif

Sociable

Facile à Gouverner

Ses Défauts

Déteste la Solitude

Boudeur

Péteur 


Ronfleur

Ne sais pas nager

Jaloux

Très Susceptible